Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 17:03

Giacometti n'a eu cesse que de décrypter les plus simples expressions de ses modèles, visant à ne plus faire figurer que l'essentiel des âmes. Modelés à la manière des statues ...

En étirant ses corps, il leur confère des traits bruts, pétris dans masse, à la fois décharnés, vidés de leurs volumes superflus et pleins de facettes. C'est comme si chaque centimètre de peau était couvert d'une blessure.

Jean Genet, grand admirateur dira à propos de son travail :

" Il n'est pas à la beauté d'autre origine que la blessure, singulière, différente pour chacun cachée ou visible, que tout homme garde en soi, qu'il préserve et où il se retire quand il veut quitter le monde pour une solitude temporaire mais profonde."  Extrait de L'atelier d'Alberto Giacometti. 1958


Son principal modèle fut son frère Diego, qu'il analyse, peint et pétrit jusqu'à en tirer les formes les plus brutes, à la fois en sculpture et en peinture.


Il représente aussi Annette, sa femme.

soth-imp-mod-eve-Lot-34-Giacometti-Buste-d’Annette-VIII


Annette Arm emménage avec lui en 1947, dans son petit atelier du 46 rue Hippolyte-Maindron à Paris.Il sera sa muse, son inspiration, même si on lui connait d'autres relations extra conjugales. Elle sera indulgente et patiente. Il l'épousera le 19 juillet 1949.

 

 

D'elle, on ne sait que peu de choses. Elle décèdera le 19 septembre 1993, soit plus de 27 ans après Alberto ( mort le 11 janvier 1966 de problèmes pulmonaires et cardiaques).

 

 

Il inscrit son travail sur Annette dans la lignée de ce qu'il a effectué avec Diego. La statuette d'Annette poursuit le travail qui conduira à L'homme qui marche (1960).

Portrait d'Annette Huile sur toile de 1951-1952

Annette , statuette 1953

Annette lV, statuette de 1962, en image ci dessus

Partager cet article

Repost 0
Published by SabineP - dans Arts
commenter cet article

commentaires