Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 15:59

Les bienfaits de l'eau ne sont plus à prouver, et ces vertus peuvent aussi bénéficier aux tout petits, dans ce que l'on a nommé un peu pompeusement les "bébés-nageurs". Bien entendu, il ne s'agit pas pour les petits d'apprendre les nages, mais plutôt de se familiariser au milieu aquatique. Revoyons ici les principes et les bienfaits apportés.

Les principes

En général, les séances de bébés-nageurs sont organisées par les maîtres nageurs des piscines ou par les clubs, avec une surveillance de ces professionnels.

L'espace du petit bain est aménagé avec du matériel ludique : tapis, cages, perches, flotteurs, jouets et jeux pour piscine. L'eau du bassin est chauffée davantage : souvent plus de 30°C.

En général, un espace de change bébé est prévu avec des tables à langer supplémentaires. L'idéal est de mettre une couche spécifique "piscine" en arrivant (elle ne sera pas souillée !). Il faut en prévoir quelques-unes en plus pour les petits "oublis" bien normaux à cet âge.

Moyennant une inscription et un droit d'entrée, le parent (ou les deux!) et l'enfant accèdent aux bassins, en général pour des séquences de 1h maximum.

Éveiller les sens

Il n'y a pas d'âge pour commencer à participer aux séances. Aux parents d'analyser qu'un enfant est prêt et en bonne santé pour se rendre dans cet espace collectif, humide et bruyant. Ne le mettez pas s'il a un rhume ou semble abattu.

L'eau, pour les nourrissons, est un retour aux sources : contact avec la peau qui renoue avec la vie foetale, mouvements en apesanteur, bruits aquatiques assourdis...

Bien entendu, il fera là ses premières expériences de nageur : l'eau sur le visage, l'immersion complète, la perte de son équilibre. Il ne faut pas hésiter à lâcher son enfant, le faire sauter du bord. Il effectue déjà des apnées réflexes et n’ingérera pas d'eau.

Le contact parent-enfant

On retrouve le contact peau à peau, à l'image des bébés "kangourous", formidable rapport à l'enfant qui le rassure, l’apaise et lui donne confiance. Pour les parents aussi, c'est une manière différente de percevoir son enfant.

C'est aussi de formidables situations de partage où l'adulte, dans l'eau chaude profite d'un moment de détente. Rien de plus naturel que de discuter avec d'autres parents, d'échanger autour des petits tracas des enfants !

Pensez à un biberon facilement assimilable pour la fin de la séance ! L'eau ça creuse...

granddad with grandson in the pool
Repost 0
Published by SabineP - dans Sport
commenter cet article
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 16:19

L'apprentissage des plongeons n'est que très rarement proposé par les maître-nageurs sauveteurs en leçon, que ce soit pour les enfants comme pour les adultes. Et pourtant, en suivant ces quelques conseils de base, vous devriez pouvoir le faire ou l'apprendre à vos enfants.

Les prérequis

Avant tout, il faut être capable de s'immerger longtemps et sans stress, aimer aller profond, pour toucher le fond par exemple.

Dans un autre registre, il faut accepter les situations de déséquilibre. Savez-vous faire une roulade avant, ou cela vous est-il impossible ?

Pour plonger, il faut (inconsciemment) lutter contre l'envie de se redresser (réflexe). Si la roulade ne vous fait pas peur, vous êtes prêts.

Tomber dans l'eau

Le premier exercice consiste à se mettre dans l'eau en faible profondeur, les mains dans le dos, le menton collé au haut de la poitrine, et de se laisser tomber en avant.

Vous serez surpris de décoller votre menton et de ramener vos mains en avant. Ce sont des mécanismes réflexes qu'il convient de faire disparaître.

L'exercice sera réussi si vous êtes capables de ne pas perdre un petit objet (genre capuchon de bouteille) coincé sous votre menton en faisant l'exercice. Fermer les yeux est un truc pour réussir.

Augmenter la hauteur

Faîtes maintenant le même exercice avec un départ assis du bord, à hauteur d'eau, les mains jointes en avant et les bras tendus, les pieds dans l'eau contre le bord.

Là encore, il vous faut garder le menton collé à la poitrine.

Penchez-vous en avant pour que les mains soient en contact avec l'eau, et poussez le bord avec vos pieds.

Vous perdez vos repères visuels : vous voulez regarder devant; ayez à l'esprit que vous devez garder le menton rentré, la nuque en flexion. Le fait de fermer les yeux au départ vous aidera à réussir.

Désormais, vous pouvez passer accroupi.

Les conditions sont les mêmes, posez vos mains dans l'eau, sans redresser le regard ni la posture.

Si vous avez du mal, demandez à un tiers de vous maintenir le bassin par les 2 côtés, afin de freiner le mouvement, d'arriver plus doucement dans l'eau, et de bien garder la posture, nuque fléchie.

Il vous faudra plusieurs séances sur ces exercices avant de pouvoir le faire jambes tendues du petit bord, puis du plongeoir. Ne vous désespérez pas. Ce sont juste vos réflexes de "terrien" qui vous bloquent à certains moments.

Donnez-vous du temps !

Tibo // Style: 8/10
Repost 0
Published by SabineP - dans Sport
commenter cet article